đŸ§™đŸ»â€â™‚ïž Saint-Martin-en-Haut (69) – Quand les baliseurs se font terrassiers !

9 fĂ©vrier 2022 – L’hiver est la meilleure saison pour vĂ©rifier l’Ă©tat de nos chemins de Compostelle, et Ă©ventuellement intervenir avant le passage des premiers pĂšlerins.

Il s’agit de prĂ©venir les glissades, les chutes et d’orienter les marcheurs dans la bonne direction,  en parfaite cohĂ©rence avec les instructions des Guides ou des traces GPS.

Cette mission Ă  la fois discrĂšte et essentielle pour la sĂ©curitĂ© des pĂšlerins est menĂ©e par des Ă©quipes de baliseurs de l’ARA. L’une d’entre elle nous a rapportĂ© ton tĂ©moignage, sur une portion du nouveau tracĂ© menant Ă  Saint-Martin-en-Haut (69)

Comme les cantonniers d’autrefois

Eh oui, baliseur, pas de doute, c’est physique.

Mais au-delĂ  des kilomĂštres de chemins Ă  parcourir, des coquilles Ă  positionner, des petites branches et ronces Ă  Ă©liminer, il faut aussi savoir manier la pioche et la pelle, et mĂȘme, pour les plus chevronnĂ©s, la tronçonneuse.

Les efforts en cette sortie d’hiver bien ensoleillĂ©e, ça dĂ©rouille.

Travail d’Ă©quipe

AprĂšs l’effort, le rĂ©confort … sĂ»r que la bouteille de blanc vous aura pas Ă©chappĂ©, alors autant le dire ! (Ă  consommer avec modĂ©ration đŸ‘đŸ»)

Merci Ă  Jeannot Bouchut et Paul Faure (baliseurs ARA), Pascal Pupier, Alain et Pierre Poncet (marcheurs de St Martin), tous pĂšlerins ou en devenir; Pierre part en avril de Lyon jusqu’au Puy.

Le petit Jules

Et n’oublions pas la relĂšve en la gracieuse personne de Jules, 5 ans et demi, qui a balisĂ© avec nous en novembre dernier.

Pas peu fier de tenir sa premiĂšre coquille !

Bernard, mardi 8 février 2022.

Fermer le menu