Abbatiale, tympan et cloître de Moissac (Tarn-et-Garonne)

Durant l’époque médiévale, les moines de Moissac contrôlent la région.

L’abbaye, fondée au VIIIe siècle, fut rattachée en 1047 à la puissante abbaye de Cluny et devint, dès le XIIe siècle, le plus éminent centre monastique au sud-ouest du royaume de France.

L’abbaye constitue un des ensembles architecturaux les plus beaux et les plus harmonieux de France.

L’abbatiale Saint-Pierre est connue pour son immense clocher-porche, sa nef peinte en motif d’époque et son tympan monumental en sculpture romane.

Ce tympan inspira le réalisateur Jean-Jacques Annaud pour une scène de son célèbre long-métrage “Le Nom de la Rose”.

Jouxtant l’abbatiale, son cloître est un joyau de 31 m x 27 m, jalonné de 76 chapiteaux richement sculptés en marbre et de bas-reliefs illustrant certains des 12 Apôtres, dont un saint Jacques (pas en pèlerin, bien que Moissac soit une des grandes étapes vers Compostelle)

À l’angle Sud-ouest du cloître, un escalier conduit une salle haute dominant la nef, puis au toit d’où l’on découvre une jolie vue, aussi bien sur la ville et, au-delà sur la vallée du Tarn et les côteaux du Moissagais.

Fermer le menu