🧡 Saint-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne)

23 mars 2021 – A une trentaine de kilomĂštres de Luchon, Saint-Bertrand-de-Comminges est une ancienne citĂ© romaine devenue haut lieu de pĂšlerinage sur le chemin vers Compostelle.

DE LUGDUNUM À SAINT-BERTRAND-DE-COMMINGES

De Toulouse au Somport, deux chemins sont possibles : le chemin classique de la Via Tolosana file vers le sud-ouest par la douce campagne gersoise, ou prend plein sud par la Via Garona pour rejoindre Saint Bertrand de Comminges et la voie du Piémont.
La marche avec les PyrĂ©nĂ©es en face, par les cĂŽteaux aux rives sauvages de la Garonne, Rieux-Volvestre, Saint Bertrand de Comminges (site classĂ© au patrimoine mondial de l’Unesco au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle), les passages de vallĂ©e en vallĂ©e au plus prĂšs des montagnes et Lourdes sont quelques-uns des attraits de ce parcours sauvage, engagĂ© et hors des sentiers battus.

Saint-Bertrand-de-Comminges – ou plutĂŽt « Lugdunum » -, est nĂ©e en 72 avant l’ùre chrĂ©tienne dans la plaine de ValcabrĂšre qui accueillit en son temps les lĂ©gionnaires de PompĂ©e.

Aujourd’hui, le village a conservĂ© de nombreux vestiges du site antique de Lugdunum : thermes du nord, forum, thĂ©Ăątre, grand marchĂ© couvert, camp militaire


La construction de la cathĂ©drale est entreprise Ă  la fin du XĂšme siĂšcle, Ă  l’initiative de l’évĂȘque Bertrand de l’Isle qui meurt en 1123. La citĂ© Ă©piscopale, prenant le nom de son Ă©vĂȘque canonisĂ© en 1222, devient Saint-Bertrand-de-Comminges et attire les premiers pĂšlerins.

Le village devient un haut lieu de pĂšlerinage sous l’impulsion de l’évĂȘque Bertrand de Got, futur pape ClĂ©ment V, qui dĂ©cide de transformer la cathĂ©drale et d’y installer les reliques de son prĂ©dĂ©cesseur dans un reliquaire bien en vue afin de faciliter la vĂ©nĂ©ration des fidĂšles.

CernĂ©e de remparts et percĂ©e de trois portes, elle rappelle, par ses constructions mĂ©diĂ©vales, ses nobles demeures et ses maisons Ă  colombages des XVIIĂšme et XVIIIĂšme siĂšcles, quelle citĂ© prospĂšre elle fut jusqu’à la RĂ©volution.

Photos T. Lebrun

AU PIED DES PYRÉNÉES, UNE ÉTAPE DU PÈLERINAGE VERS COMPOSTELLE

Saint-Bertrand-de-Comminges a retrouvé un second souffle. Touristes et pÚlerins viennent en nombre chaque année et se croisent dans la ville haute.

Joyau de l’art romano-gothique, l’imposante cathĂ©drale Sainte-Marie de Saint-Bertrand-de-de-Comminges est bien sĂ»r le point fort de l’Ă©tape. On y admire notamment le chƓur avec ses 66 stalles sculptĂ©es dans le chĂȘne ou l’exceptionnel orgue d’angle qui attire chaque Ă©tĂ© les meilleurs organistes du monde lors du Festival du Comminges.

Photos T. Lebrun

Cliquez sur l’image ci-dessous pour apprĂ©cier le jeu de ces orgues:  Bach, “Toccata pour orgue – BWV 538” (enregistrement sur place)

Photo T. Lebrun

A 2 km en contrebas, la basilique Saint-Just-de-ValcabrÚre (XIIÚme siÚcle), en partie constituée des vestiges de la ville antique, offre un magnifique point de vue sur la cathédrale, le village et les Pyrénées en arriÚre-plan 


A juste titre, l’ensemble du site Saint-Bertrand-de-Comminges Valcabrùre compte parmi les Grands Sites d’Occitanie.

Fermer le menu