Tribune Libre

par Claire Cuomo, Responsable de l’antenne de L’Arbresle, et René Cuomo

En cette étrange période, nous redécouvrons combien nous avons besoin des Autres, de celles et ceux qui œuvrent chaque jour pour rendre plus douces nos retraites forcées. Semaine après semaine, leur dévouement discret mais combien total, nous porte. Quel rapport avec le Chemin ?
« Parfois sur les chemins, y a des cailloux, d’la boue, de la poussière, et puis des trous….. » (Léo Gantelet)

La fatigue aidant, le moral peut boiter bas. Alors les signes jacquaires essaimés sur le Chemin nous revigorent. Le gîte qui nous semblait si lointain nous cligne soudain de l’œil, le pas devient aérien.

Les clichés qui suivent soulignent l’entraide discrète mais appréciée des riverains de la Via Podiensis. Sans idée de rendement, des personnes encouragent notre marche, participant ainsi à l’aventure compostellane.

Voici donc en partage, quelques souvenirs pour certains, et un avant-goût pour les autres :

A 6,5 kms du Puy-en-Velay (43), cet abri de bric et de broc à première vue, contient pourtant l’essentiel pour les pèlerins essoufflés après la grimpette. Sur place, ils trouveront table, siège, parasol, face au paysage. Sachant que des lycéens ont fabriqué cet abri, et que de plus, chaque matin, ils remplissent les thermos d’eau chaude, alimentent les réserves de café, thé, sucre, sans oublier le sac poubelle…
Pour nous le café dégusté dans ce lieu conservera toujours une saveur particulière !
01-Hameau de La Roche
02 Dans le Gers

Dans le Gers, ce panneau expliquant de manière écologique, l’orientation, les distances et les dénivelés: façon personnalisée de guider nos pas.

A Arzacq-Arraziguet (64), deux panneaux encouragent avec humour notre marche pèlerine.

Vers Uzan (64), le soleil tape dur, et les villages traversés ne possèdent plus de bistrots. Et le panneau salvateur annonçant la pause espérée, bien qu’inattendue…

A l’étape d’Ostabat (64), la Maison Ospitalia accueille à nouveau les pèlerins, retrouvant par-là sa vocation première. Le texte affiché dans l’entrée nous cueille en plein cœur. Le Pays Basque nous sourit !

07 Maison Ospitalia
Après plusieurs semaines en Terre d'Espagne, Santiago !!!
Tout au long du Chemin, comme actuellement dans l’hexagone, des femmes et des hommes font preuve d’empathie. Jusqu’à Santiago, nous avons apprécié toutes ces attentions.
Continuons maintenant à « soutenir » toutes celles et tous ceux qui œuvrent pour nous. Restons chez nous, ou sortons masqués !
 
Amitiés Jacquaires.
Fermer le menu